Présentation générale

L'Ecole Doctorale STIC, sous l'égide des COMUEs Université Côte d'Azur et Paris Sciences et Lettres, délivre les diplômes et formations de thèse de doctorat de Nice Sophia Antipolis en Sciences et Technologies de l'Information et de la Communication. Ce domaine scientifique couvre de l'électronique à l'informatique au sens large en passant par l'automatique et le traitement du signal et des images et fait l'objet de quatre mentions de thèse à l'ED STIC :

  • mention Informatique, délivrée via l'Université Côte d'Azur,
  • mention Automatique, Traitement du Signal et des Images (ATSI), délivrée via l'Université Côte d'Azur,
  • mention Electronique, délivrée via l'Université Côte d'Azur,
  • mention Contrôle, Optimisation, Prospective (COP), délivrée via Paris Sciences et Lettres et l'Université Côte d'Azur.

L'école Doctorale STIC délivre également les HDR (Habilitation à Diriger les Recherches) relevant de ce champ disciplinaire.

Située au cœur de Sophia Antipolis - la plus grande technopole d'Europe - l'Ecole Doctorale STIC est adossée à ses laboratoires partenaires (INRIA Méditerranée, CNRS I3S, CNRS LEAT, Mines ParisTech CMA, Polytech'Lab) pour offrir une formation à la pointe de la recherche conduisant au doctorat dans ces disciplines, en étroite relation avec les entreprises de haute technologie de la technopole de Sophia Antipolis. Cet environnement offre un cadre exceptionnel d'étude et de recherche mais l'ED STIC apporte également toutes les clefs en terme d'intégration de nos jeunes doctorants au travers de formations transversales ancrées dans le monde du travail et fortement orientées vers l'international (l'ED STIC pratique une politique active d'ouverture aux doctorants européens et du monde entier).

  • Environ 250 étudiants préparent actuellement une thèse, dont plus des deux tiers sont étrangers,
  • environ 125 directeurs de thèse qualifiés sont membres de l'ED,
  • environ 65 doctorats sont délivrés chaque année,
  • et environ 5 HDR sont délivrées chaque année.

A l’issue de cette formation par la recherche dans un domaine, les STIC, où la situation de l'emploi est extrêmement favorable, nos docteurs exercent, en France et à l’étranger, les fonctions d'ingénieur de recherche, de chercheur ou enseignant-chercheur dans les entreprises publiques ou privées.

Secrétariat : Régine Saelens 
Régine Saelens

Directrice de l’ED STIC : Claire Migliaccio

Directrice Adjointe : Sylvie Icart

Directeur Adjoint : Robert de Simone

 

Les STIC et les STIC

Le nom complet de l'ED STIC Sciences et Technologies de l'Information et de la Communication diffère des classiques STIC français que sont les Sciences et Techniques de l'Information et de la Communication. Les thématiques de l'ED STIC recouvrent exactement celles des Information Technologies (IT) anglo-saxonnes, donnant ainsi toute sa place à l'électronique pour les communications et apportant plus d'ouverture vers les applications des mathématiques aux sciences de l'information et de la communication. Ceci est parfaitement en accord avec les spécialités des laboratoires appartenant au périmètre de l'ED STIC.
 

Un peu d'histoire : Créée en 1992, l'Ecole Doctorale STIC a su s'inscrire dans le cercle vertueux initié par la technopole de Sophia Antipolis  et l’Université de Nice.


L'ECOLE DOCTORALE SPI

L'Ecole Doctorale SPI (Sciences Pour l’Ingénieur) a été créée au cours de l'année universitaire 1992-93, sous la direction d’Albert Papiernik et le soutien de laboratoires universitaires (I3S, LEAT, Laboratoire de Mathématiques) et de laboratoires publics de recherche (INRIA Méditerranée, Ecole Nationale Supérieure des Mines de Paris, CNET). Auparavant, les laboratoires assuraient en quasi totale autonomie la formation de leurs doctorants au travers d'un délégué aux thèses dans chaque laboratoire. Jusqu'à la mise en place du LMD (Licence - Master - Doctorat) les écoles doctorales étaient garantes de toutes les formations de troisième cycle, et donc en particulier des DEA (Diplômes d'Etudes Approfondies, équivalent du M2 actuel). L'ED SPI comportait à l'origine les cinq diplômes d’études approfondies suivants :

  • Informatique
  • Propagation, télécommunications et télédétection
  • Vision artificielle et de la robotique
  • Traitement et transmission de l'information
  • Option calcul et déduction du Master de mathématiques

et il y avait alors environ 50 doctorants.

A la rentrée 1995, Paul Franchi devient directeur de l’ED SPI. Les laboratoires universitaires I3S et LEAT ainsi que les laboratoires publics INRIA Méditerranée, Ecole Nationale des Mines de Paris, CENT et Eurecom, sont présents. La nouvelle habilitation comporte les DEA:

  • Informatique
  • Propagation, télécommunications et télédétection
  • Algorithmique Robotique Automatique Vision Image Signal (ARAVIS)
  • Réseaux et systèmes distribués
____________________________________________________________
 
L'ECOLE DOCTORALE STIC

Johny Bond prend la succession de Paul Franchi en 1999 et propose la nouvelle habilitation de l’Ecole doctorale STIC. Charles André succède à la direction de l’ED STIC de 1999 à octobre 2003, date qui correspond à la mise en place des programmes LMD (Licence / Master / Doctorat). L’Ecole Doctorale STIC comprend alors cinq DEA :

  • Informatique
  • Propagation, Télécommunications et Télédétection
  • Image-Vision
  • Réseaux et systèmes distribués
  • Signal et communication numérique

Michel Barlaud succède à la direction de l’ED STIC en Octobre 2003 et la rentrée universitaire 2004-2005 a donné lieu à la création d’un Master STIC composé de 6 spécialités, qui passent sous l'égide de l'UFR Sciences. L'ED STIC prend alors une structure centrée sur les doctorants, proche de sa forme actuelle. A l'époque, l'ED STIC accueillait 190 doctorants.
En 2007 Pierre Comon devient le directeur de l'ED STIC jusqu'en 2011, puis Gilles Bernot de 2011 à 2017, puis Claire Migliaccio à partir de 2017.
L'ED STIC accueille maintenant environ 250 doctorants.